Garbage rampage (Julian Hellbroke)

J'ai lu Garbage rampage, il y a un an déjà. J'en avais posté une critique sur l'Ecritoire. Continuant ma volée de reprise (tous les TRASH termineront ici), je vous la livre par ici.


Tout d'abord, faut savoir que je suis phobique des rats (et accessoirement des souris, mais on s'en fout Rolling Eyes ), donc, j'ai trouvé là un récit pile poil dans ce que je n'aime pas. D'ailleurs, je n'irai jamais chez Julien, il a plein de rats qui courent et je serais bien capable de tomber dans les pommes, qui sait ce qui pourrait m'advenir ensuite entre les petites bêtes et un trasheux.  affraid 
Heureusement, ma phobie ne va pas jusqu'à mes lectures, les rats en mots ne me dérangent que peu.
Et donc, revenons-en au bouquin. C'était bien, c'était même très bien, on entre facilement dans l'histoire, les personnages sont bien campés, l'intrigue se déroule sans temps morts, mais sans non plus aller trop vite, juste calibrée comme il faut. Les bêbêtes sont répugnantes et leurs agissements bien dégueu, comme j'aime dans mes lectures TRASH. Je qualifierais le roman de Julien de roman d'aventures fantastiques agrémenté d'une touche de saleté bienvenue pour faire honneur à la collection.
Une histoire parfaite pour découvrir les éditions TRASH.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.