Ténèbres 2015

Ténèbres 2015 Very Happy (vous pensez bien que j'ai sauté dessus pour le lire).
C'est du bon.
A mille lieues de Graceland : une histoire de zombies sur fond de musique. Les zombies c'est vu, mais le côté musical donne son charme à la nouvelle.
Péché de chair : bon, ce n'est pas à moi de commenter hein !  Rolling Eyes 
L'amour, la haine et la mer d'ordures si belle : le récit de deux enfants à l'imagination débordante et l'amour du garçon qui attend des années le retour de son amie. Mais l'amour peut-il survivre aux années d'absence ? Sympathique avec une touche de mystère pour la fin.
Le sport de la mort : une autre histoire de zombies. Encore une fois, c'est l'angle qui est intéressant, avec une approche via les cascades des protagonistes.
La décharge : la nouvelle la plus longue de l'antho (le double de la mienne qui se trouve donc en deuxième position au nombre de pages). Presque un conte pour enfant, tendance fantasy. Bien écrit, original, mais moins mon genre.
C'était la fin : sérial killer. Et sa mère. Et le spectre de la jeune fille assassinée au début du récit. J'ai bien aimé cette histoire violente.
Les neuf vies du docteur Kelly : un homme obsédé par la mort se met en tête de vivre d'autres vies en marge de la sienne, un peu comme la légende du chat et de ses neuf vies. J'ai beaucoup apprécié l'originalité de ce texte.
Nouveau départ : un tueur à gage accepte la proposition d'une nouvelle vie. Pas le choix. Mais qui piégera l'autre ? Peut-être un peu convenue, mais j'ai aimé.
Au fond du puits : dans un internat, une adolescente est victime de phénomènes étranges dans lesquels prennent part un puits abandonné et un jeu d'échecs. Classique et bien fait.
La nuit, le sang : une troisième histoire de zombies qui vaut pour sa fin.
La tache : beaucoup aimé ce récit d'une tache dans la main du protagoniste. Une tache inhabituelle.
La cave de Mme Morveburger : classique histoire fantastique, intéressante.
Ses longs cheveux brillants : un homme qui cherche à aider des esprits à partir. Un sacerdoce pour lui, une rédemption aussi. Joli récit.
Corps étranger : amusante et originale que cette histoire de trous apparaissant à la suite d'un tremblement de terre dans la maison de l'héroïne.
Hanako-san y es-tu ? : la nouvelle d'Henri Bé, que je connaissais déjà, mais que j'ai relue du coup et je la trouve toujours aussi bonne. Une excellente variation sur le sujet des légendes urbaines. Maîtrisée.
Quatre heures du matin : dans une station essence, la nuit, une étudiante, un job d'été, une étrange rencontre. Sympa.
Grossesse : très belle histoire sur la grossesse impossible d'une femme ayant subi le traumatisme de l'ablation de l'utérus. Pleine d'émotion, avec une jolie fin. Ce n'est pas le genre que je préfère, et pourtant, beaucoup appréciée.
Lamentations et limonade : original récit sur des "fantômes". Vraiment beaucoup aimé.
Par delà la tombe : une petit fille, un enlèvement, le désespoir, et puis l'après. Pas mal même si j'aurais préféré une fin plus originale.
Sous la neige : un petit garçon imagine que la neige est une multitude d'insectes. Personne ne le croit, bien sûr. Une histoire sympa.
Un accueil glacial : histoire de fantômes et de vengeance. Assez classique mais qui se lit avec plaisir.

Au final, un recueil où je suis fière de figurer parmi tout un tas de bonnes histoires.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.