Quelques cinqkus, dans Rivalités : Cinqku

Il y a quelques semaines, sur mon fil d'actualités Facebook, j'ai découvert un appel à textes pour la revue Rivalités, une revue dédiée aux formes poétiques d'origine japonaise. Pour ce nouvel opus, elle demandait des cinqkus, courts poèmes se rapprochant du haïku, sur dix-sept pieds comme lui, mais sur cinq lignes de longueur variable mais fixée. Trouvant intéressant de m'y essayer, je me suis inscrite dans le groupe demandé sur le réseau social bien connu, et j'ai tenté ma chance. Vu la brièvetéde l'exercice, pourquoi pas, ça ne me demandait que très peu de temps pour composer, et qui sait, avec un peu de chance, j'en placerais l'un ou l'autre.

J'ai ainsi écrit au cours des derniers mois, une trentaine de cinqkus. Et lorsque les résultats sont tombés, j'ai eu la surprise d'apprendre que j'étais dans les sélectionnés pour la revue. Ce qui était bien sûr un grand plaisir. Mais ce plaisir fut décuplé en découvrant qu'en plus, une de mes petites créations avait été choisie pour figurer sur la couverture. Et ça; bin, c'était un truc auquel je n'aurais jamais rêvé. Déjà parce que je ne savais pas qu'un cinqku illustrerait la couverture, et puis même si je l'avais su, jamais je n'aurais pu imaginer que cet honneur me reviendrait.

Et comme la couverture est visible sur le site, voici donc cette mise en avant :

Soleil

Du matin

Sur les carreaux

Oublier les jours froids

Un temps

Si les livraisons de la revue sont annoncées pour un début à partir du 5 juin, on peut déjà précommander sur : http://rivalites.com/produit/cinqku/

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.