La photo (dans Gandahar 6)

Il y a deux jours je recevais un mail m'annonçant que ma nouvelle "La photo" était retenue pour la revue Gandahar n° 6 sur le thème du "Prisonnier", hommage à la mythique série des années 60. Grande joie, bien sûr, comme pour chaque texte plébiscité par un(e) anthologiste.

La photo raconte l'histoire de Luc, un jeune garçon d'une douzaine d'années ayant perdu sa maman dans un accident qui a laissé son père handicapé. L'enfant, dont la vie a fort changé depuis le drame, attend seul dans l'appartement que son père rentre. Il regarde une photo trouvée dans un livre, un paysage bucolique de gamins s'amusant sur un lac. Le cliché est magnifique, et il s'endort dans sa contemplation. Lorsqu'il se réveille, il est ailleurs : il a rejoint le monde de de la photo, un monde superbe, remplis de gosses, où tout paraît merveilleux. Chacun semble des plus heureux. Mais bien vite, Luc se rend compte qu'ils ont tous oublié leur vie d'avant. Et lui ne veut pas oublier son père. Il veut rentrer, mais sortir de cet endroit s'avère vite impossible.

Je n'ai pas écrit cette nouvelle spécifiquement pour l'appel à textes, elle date de plus ou moins trois ans, quasiment mon premier écrit après une période assez longue de vide créatif. Elle n'avait pas vocation à chercher sa place quelque part, mais le thème de Gandahar m'a semblé lui convenir, j'ai donc modifié un peu la fin, et j'ai tenté ma chance avec le résultat que l'on connaît.

Plus qu'à attendre la publication maintenant. Et il me tarde. Pour moi, cela reste un événement important dont je ne me lasse pas.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.