Lyrica (Thomas F. Monteleone)

Lyrica est une créature chimérique à l'apparence de femme, peut-être la dernière de son espèce. Une espèce de succube qui vide les hommes, surtout des artistes de talent, de leur essence vitale au cours d'étreintes sexuelles. Revenue à la vie à la faveur de la destruction d'une église, elle se met en quête de nouvelle proies à New York où elle entame une carrière d'actrice. Mathieu Cavendish, écrivain du paranormal, par certaines coupures de presse, flaire la bonne affaire et se lance sur sa piste.

Avis mitigé. J'ai trouvé le bouquin long, un peu ennuyeux. L'histoire s'étale sur 350 pages là où la moitié aurait été suffisante. On suit Lyrica dans ses recherches de partenaires, ça a un côté répétitif. Le récit est émaillé de flash-back qui n'ont que peu d'utilité pour l'intrigue. Les personnages ne m'ont pas touchée, je les ai trouvés vides entre l'agent artistique superficiel et sans profondeur, l'écrivain plutôt antipathique, et la créature pas assez poussée, aucun ne m'a intéressée, sauf peut-être Hammaker, au fond le moins sympathique, mais un peu touchant.
En fait, on suit l'histoire en attendant le final : la confrontation. Et comme cette confrontation inévitable ne peut déboucher que sur deux issues, on n'est même pas surpris.
En résumé, un bouquin que j'oublierai assez vite.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.