Le bal des iguanes (Brice Tarvel)

Lise, nouvelle aide-soignante aux Myriadines a fort à faire pour supporter tous ces vieillards. Pourtant, elle n'a pas le choix, pour l'amour de Julien, elle doit mener à bien sa mission. Mais rien n'est facile dans cette maison de retraite pour rupins. Entre le Vauquelin pervers, le Nox son fidèle acolyte, la Dunoyer au rire crispant, le Dorson fâné, le Joussin ancien cannibale, la Bouchenel pathétique handicapée, la Pajon adorable vieille dame, la jeune femme ne sait plus où donner de la tête, surtout que bien des secrets et des saloperies semblent se cacher dans les murs de la respectable instituion. Et puis, il faut aussi compter sur la Ternot, infirmière chef sèche et méprisante. Lise a pourtant confiance, à près tout, ce ne sont que des vieillards bien diminués.

Un roman qui démarre lentement, peut-être même un peu trop lentement, mais cette lenteur permet d'installer les nombreux personnages, d'apprendre à les connaître et de ne plus s'embrouiller entre eux au fil des pages. Le personnage de Lise est intéressant, pas forcément sympathique, et pourtant on arrive à s'y attacher. Les vieillards sont montrés sous leur plus vilain jour, certains arrivant même à être très antipathiques. Reste Malika, la jeune infirmière maghrébine, pour apporter un peu de douceur aux différents portraits. En avançant dans l'intrigue, on y accroche de plus en plus, on a vraiment envie de savoir le fin mot de tout ça entre les choses qu'on devine et celles qui doivent encore être cachées, comme cette mission dont on comprend vite en quoi elle consiste, mais dont on ne comprend pas forcément le but ultime. Et on arrive à la fin qui sans me surprendre ne me déplait pas.

Un bouquin que j'ai pris plaisir à lire, un peu long au départ, mais qui accélère petit à petit pour finalement m'accrocher dans ses mots.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.