La galerie des horreurs (Patrice Lamare)

Henri Serdan, inspecteur de police, reçoit une vieille dame inquiète de la disparition de sa petite fille. On apprend vite que celle-ci a été attirée par un artiste du nom de Ugo Lugosi et son chauffeur Bella Batori pour terminer éparpillée dans une pièce en sous-sol. Pendant que Serdan mène l'enquête, les deux psychopathes continuent leurs oeuvres. Car pour Ugo, il s'agit bien d'art et il travaille d'une façon totale.

Sympathique, peut-être un peu monotone. Je veux dire par là qu'il y a peu de rebondissements, l'enquête suit son cours, pas spécialement facile, mais tranquille plutôt, et les meurtres se succèdent sans que l'on ait autre chose à se mettre sous la dent. Mais un opus bien dans le concept de la collection, gore comme il faut, et puisque c'est ce qu'on cherche quand on ouvre ce genre de bouquins, on ne va pas bouder son plaisir.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.