La chambre de Naomi (Jonathan Aycliffe)

Naomi a cinq ans, c'est le jour du réveillon de Noël. Avec son père, elle arpente les rues de Londres, fait les vitrines, visite un magasin de jouets. C'est le bonheur. Et puis, c'est le drame, l'enfant disparaît On ne la retrouve que le lendemain, morte et mutilée. Pour Charles et sa femme Laura, la vie ne sera plus jamais pareille. Encore moins que ce qu'ils auraient pu penser. Car Naomi, est-elle vraiment partie ? Lewis, un photographe de presse, pense le contraire. Ses clichés montrent des personnages qui ne devraient pas y être, Naomi, mais aussi deux petites filles pâles, une femme et un homme en noir. La maison est hantée et la menace se précise au fil des jours. Tandis que Charles cherche à comprendre, Laura plonge dans la dépression.

L'auteur nous entraîne à la suite de parents confrontés au coup du sort ultime, la perte d'un enfant. Le livre en est poignant par moment. Mais il ne se limite pas à ça, il tisse une atmosphère d'angoisse qui s'étale petit à petit, un suspense qui prend son temps pour se résoudre, jusqu'au point culminant, le moment où il est trop tard. Petit bémol, la toute fin que j'ai jugée inutile, le retournement de trop qui n'était pas nécessaire et semble même être là presque pour un peu dédouaner le personnage. L'intrigue bien que classique, histoire de fantômes, est agréable a suivre et bien écrite.

Un bon livre, sans être inoubliable.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.