Le labyrinthe de Pan

Ophélia, accompagnée de sa mère enceinte, rejoint son beau-père, le capitaine Vidal dans une base militaire à l'époque de l'Espagne franquiste. Rêveuse et solitaire, la petite fille découvre un labyrinthe où elle rencontre un faune qui lui apprend qu'elle est la princesse exilée sur terre d'un royaume magique. Pour récupérer sa place dans son monde d'origine, elle devra accomplir trois épreuves. Tandis qu'autour d'elle la lutte entre soldats et maquisards se poursuit dans le sang et la torture, Ophélia réussit sa première épreuve, mais échoue à la deuxième. Sa mère, elle, accouche d'un petit garçon, et meurt en couche. Ophélia est maintenant seule face à la violence des hommes, mais aussi face au peuple merveilleux pas si innocent que ça.

Un film noir et cruel, d'une beauté et d'une poésie rare, mais sombre. Nous ne sommes pas, dans cette hstoire, dans un  joli cnnte de fées. Les hommes se battent, le capitaine Vidal est un monstre de cruauté, les sacrifices demandés à l'enfant sont de plus en plus durs. Un film qui marque les esprits et qui ne s'oublie pas.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.