La planète des singes : l'affrontement

Dix ans se sont écoulés depuis les événements du premier film. La grippe simienne, issue du traitement créé dans l'opus précédent, a décimé la majorité de la population terrienne. César et les singes évadés se sont installés dans la forêt pour créer une communauté où ils vivent en paix. Mais un jour un groupe d'hommes pénètre leur territoire. Dans l'affolement, un coup de feu est tiré. Malgré cela, César les laisse partir, pour le lendemain descendre à la ville avertir les réfugiés humains que les singes ne veulent pas la guerre, mais que s'il le faut, ils la feront. Malcolm, un des survivants, décide de quémander l'autorisation de réparer le barrage hydraulique pour récupérer l'électricité indispensable à la ville. César finit par accepter, malgré le refus de Koba tout à sa haine des hommes. Dans la cité, les réfugiés décident de vérifier le stock d'armes, par précaution. Tout est en place pour diriger les deux espèces vers un affrontement.

Suite directe (enfin, dix ans après dans l'action) de La planète des singes : les origines, le film est très agréable, plus passionnant peut-être que le premier. L'incompréhension, la peur de l'autre, la haine de celui qui est différent sont exploitées de jolie façon. Malgré les bonnes volontés, rien n'est possible. C'est une métaphore de l'humanité où ni les uns, ni les autres, ne sont vraiment les bons. Le mal est partout, tout comme le bien. Les effets spéciaux sont bien faits, avec des singes réalistes, de belles bagarres, de l'action, et de l'émotion. De quoi me donner envie de voir le troisième opus lorsqu'il sortira.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.